Accueillir la réalité et agir juste

Cesse de t’inquiéter à propos de tout et de rien car en réalité, sache-le, il n’y a rien pour lequel tu doives t’inquiéter. Absolument rien. La seule raison pour laquelle tu te tracasses est que tu crois que les choses doivent se passer d’une certaine façon et qu’elles ne se passent pas due cette façon. C’est cela qui te fait souffrir et uniquement cela. Rien d’autre. Lorsque tu cesses d’alimenter tes fantasmes et que tu prends la vie telle qu’elle se présente à toi, tu cesses immédiatement de souffrir. Bien sûr, cela ne veut pas dire qu’il faille renoncer à tout. Tes aspirations et tes souhaits d’amélioration sont tout à fait louables pour la bonne raison qu’ils émanent de toi. Mais ils ne doivent pas prendre le pas sur la réalité dans le sens où les deux doivent coexister en paix. Ce qu’il advient et ce que tu désires ont la même valeur. Tout est possible mais rien ne t’est dû. Avance vers tes rêves, concrétises tes projets, mets toute l’énergie nécessaire à la réalisation de tes envies, mais sans attente. La manifestation n’en sera que plus joyeuse si tu t’en étonnes au fur et à mesure qu’elle se présente, exactement comme il en est d’un cadeau inattendu. Passe à l’action en suivant l’élan de ton coeur sans aucun regard pour le fruit de l’action. Ce faisant, tu sauras distinguer l’effort de la persévérance car l’effort est trop souvent motivé par le résultat, lui seul te permettant de dépasser la souffrance de l’effort. L’effort n’est jamais justifié car il implique un combat contre toi-même. Tandis que la persévérance dans l’élan du coeur se suffit à elle-même et n’a pas besoin de résultat pour être dans la joie de l’action. L’accueil de la réalité présente et la joie de l’action pour en changer, voici les deux ingrédients du bonheur.

1 réponse

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.