Regarder le monde avec les yeux de Dieu

Pourquoi crois-tu que je m’invite dans ta vie ? Tout simplement pour te permettre de voir le monde à travers les yeux de Dieu. Il n’existe en réalité que deux manières de voir la vie : on la regarde toujours soit du côté de l’amour, soit du côté de la peur.  Le positif et le négatif n’existent pas, il y a seulement l’amour et la peur. Aimer Dieu de tout son cœur, de toutes son âme, de toutes ses forces, de toutes ses pensées, ce n’est rien d’autre que de considérer cela dans chacun de nos paroles, dans chacune de nos émotions, dans chacune de nos actions et dans chacune de nos pensées. Chaque fois que tu parles, parles-tu du côté de la peur ou du côté de l’amour ? Tes émotions sont-elles mues par la peur ou par l’amour ? Tes actions sont-elles motivées par la peur ou par l’amour ? Tes pensées sont-elles des pensées de peur ou des pensées d’amour ? Si tu deviens capable de sentir d’où vient chacune de tes paroles, chacune de tes émotions, chacune de tes actions et chacune de tes pensées, alors tu accèderas à la capacité de transformer chaque instant de peur en un instant d’amour. Et c’est toute ta vie qui en sera transfigurée. Il n’y a rien d‘autre à faire que cela.

Please Share:
Flammes

Ecoute le chant de ton âme, c’est ton seul but dans la vie

As-tu déjà entendu le chant de ton âme ? Qu’est-ce que c’est ? C’est la douce mélodie que ton cœur produit quand tu fais vibrer la corde de ton unicité avec l’archet de la vie. C’est le son qui émane de toi quand tu te laisse traverser par le souffle de l’Esprit. Tu es un être unique et ce que tu mets dans le monde à partir de qui tu es vraiment, personne ne peut le créer à ta place. As-tu remarqué que certains excellent à faire telle ou telle chose tandis que d’autres en sont incapables ? C’est tout simplement que nous ne sommes pas tous faits pour la même chose. Si tu n’as pas encore entendu le chant de ton âme résonner sous les étoiles, je t’invite à chercher ce pour quoi tu es vraiment faite. Cela peut prendre du temps. Cela demande généralement de la persévérance. C’est rarement facile. Mais lorsque tu auras entendu cette mélodie, tu auras compris que c’était cela que tu cherchais pendant des années, tu auras compris qu’en réalité tu n’avais pas d’autre but dans le vie que celui-là et que toute autre quête était vaine.

Faire deux fois moins, c’est être deux fois mieux

Tu n’as pas besoin de forcer pour ouvrir ton cœur. Tu as simplement besoin de te laisser respirer. Tu as simplement besoin d’être à l’écoute. Il n’y a rien à faire pour vivre dans l’ouverture du cœur. C’est peut-être pour cela que tu trouves cet apprentissage difficile. Parce qu’il te faut sortir de tes habitudes qui sont de l’ordre de l’action pour simplement être à l’écoute de ce qui est. Tu as peut-être déjà entendu dire que si nous avons deux oreilles et une seule bouche, c’est qu’il est recommandé d’écouter deux fois plus que de parler. Cela t’évite de couper la parole. Cela t’évite de prononcer des paroles inappropriées. Cela te permet aussi de laisser ce que dit l’autre résonner en toi et voir de quelle manière tu es concerné, plutôt que chercher à imposer ton point de vue. Procède avec l’action de la même manière : chercher à faire deux fois moins, pour privilégier des moments d’écoute, de respiration, des moments où tu ne veux rien, tu ne cherches rien, tu es simplement là, vivante, dans le moment présent, dans la vie à l’état pur.

Il n’y a rien à comprendre

Tu as certainement remarqué que sur ton chemin de croissance personnelle, il y a des choses que tu ne peux pas comprendre. Il y a des choses qui t’échappent, et c’est tant mieux. De la même manière, le nouveau-né ne comprend pas tout ce qui l’entoure et heureusement car il ne serait pas en mesure de l’appréhender. Mais il fait confiance à la vie, à la vie qui pousse en lui, sinon il ne trouverait jamais le courage de sortir du ventre de sa mère et encore moins le courage de survivre au-delà de quelques minutes. Je t’invite aujourd’hui  à retrouver cette confiance du nouveau-né. Jésus disait : « laissez venir à moi les petits enfants ». C’est exactement le sens de ces paroles : les enfants progressent dans la vie parce qu’ils n’en attendent rien. Ils vivent, et c’est tout. Ils se donnent librement à la vie et la vie se donne librement à eux. Lorsque tu comprendras que rien ne t’est dû dans la vie, mais que tout peut t’être donné, alors tout te sera donné, au-delà même de tes espérances. C’est en donnant le meilleur de toi-même à la vie, qu’il te sera renvoyé le meilleur pour toi. Même si tu ne sais pas toujours ce qui est le meilleur pour toi. C’est pourquoi je t’invite à considérer le bien en toute chose. En considérant cela, tu es dans l’accomplissement conscient du plan divin. C’est à cet endroit-là que tout peut t’être donné, parce que tu n’attends plus rien comme une récompense.

Fais de ta vie un enchantement et ta vie deviendra enchantée

Quand vas-tu vraiment te décider à profiter de la vie ? Crois-tu à ce point au Paradis pour reporter ton bonheur à après ta mort ? Pourquoi crois-tu que Dieu a créé l’homme à son image sur la planète Terre ? Uniquement pour faire l’expérience du malheur et de la frustration ? Cela ressemblerait alors à l’Enfer… Fais de ta vie un enchantement et ta vie deviendra enchantée. Car en réalité, la vie est extrêmement simple. La vie te renvoie ce que tu es, ni plus ni moins. Si tu es triste, elle t’envoie de la tristesse, d’une manière ou d’une autre. Si tu es dans la joie, elle t’envoie de la joie, d’une manière ou d’une autre. Cela peut paraître simpliste mais c’est pourtant la vérité. Et c’est une bonne nouvelle. Cela signifie qu’à l’image du Créateur, tu crées la réalité qui est la tienne. En lieu et place de ce que tu pourrais croire être de l’impuissance, tu accèdes au contraire à une puissance qui n’est limitée que par toi-même. Rien ni personne ne te limite à part toi. La vie est un champ de potentiel que tu programmes. Alors veille à ce que tu entres dans le programme, car il se réalise à 100%.

Apporte ta lumière là où elle doit être apportée

Tu as de l’or dans les mains. Et si tu dirigeais cette énergie vers le bon focus, le monde entier t’appartiendrait. Est-ce que cette phrase résonne en toi ? Vraiment bien ? Ou peut-être que tu ne vois pas en quoi elle te concerne. Si c’est le cas, c’est que tu n’as pas encore pris conscience de tes talents uniques et de la manière dont tu peux prendre ta place dans le monde. Ce n’est pas faire preuve d’orgueil que de penser ainsi, c’est au contraire faire preuve d’humilité. C’est reconnaître qui tu es vraiment, sans modestie ni faux-semblant. C’est accepter d’occuper pleinement cette place, parce qu’en réalité personne d’autre que toi ne peut l’occuper de cette façon-là. C’est accepter d’éclairer ceux qui ont besoin de ta lumière parce que si tu ne le fais pas, ces personnes resteront dans l’ombre. Elle attendent que tu daignes sortir de tes peurs pour dire un grand oui à la vie. Voilà où est l’orgueil : le camp retranché de tes peurs est en réalité une tour d’ivoire dans laquelle tu t’enfermes en refusant aux autres ce dont ils ils besoin et que tu pourras leur apporter. Vas-tu vraiment continuer à priver ces personnes qui t’attendent de la lumière dont elles ont besoin pour avancer ?

femme-exception

On ne peut pas tirer sur une plante pour qu’elle pousse plus vite…

Imagine que tu plantes une graine. Que fais-tu ensuite ? Tu l’arroses, ce qu’il faut, mais pas trop. Et puis tu attends. Tu fais confiance que la graine est en train de germer en terre et puisqu’au moment opportun elle va sortir de terre. Il ne te viendrait pas à l’idée de la déterrer pour voir ce qu’il en est. Pas plus qu’il ne te viendrait à l’idée de tirer sur la jeune pousse sortant de terre pour la faire grandir plus vite. Pour les projets qui te tiennent à cœur, quels qu’ils soient, c’est exactement la même chose ! Il te faut les clarifier et puis œuvre chaque jour à leur réalisation, mais exactement comme tu arroses tes plantes : avec la juste dose. Ni trop, ni trop peu. Ne remets pas à demain ce que tu peux faire aujourd’hui mais n’essaie pas à tout prix de faire aujourd’hui ce que tu aura le temps de faire demain. La réalisation de tes projets revêt aussi une composante de foi. Car exactement comme la graine se développe aussi sans action de ta part, de part la vie même qui l’habite, ton projet se nourrit de lui-même et sa complète réalisation dépend aussi du plan divin. Co-créer avec le Père, c’est faire ta part, et faire également confiance qu’il fait sa part.

Si tu es perdu, cherche les réponses

Peut-être es-tu un peu perdu en ce moment ? Peut-être te demandes-tu s’il y a un sens à tout cela ? En réalité, oui et non. Il n’y a de sens que si tu cherches à lui en donner. Ici réside la liberté de l’être humain : décider de ce qu’il fait de sa vie. Et ceci dans tous les domaines. C’est donc à toi de décider si tout ceci a un sens ou non, si ce que tu fais a du sens ou non. Il n’y a que toi qui peux savoir si ce que tu choisis de faire et de dire est juste, si cela te fait du bien, si cela ressemble à qui tu es, si cela te correspond, si cela reflète qui tu es, si cela te rend heureux. Tel est le libre-arbitre. Telle est la destinée humaine : sans cesse choisir et re-choisir ce qui doit être dit et ce qui doit être fait. En pleine conscience. C’est cela ton travail à temps plein. Choisir qui tu es, chaque jour, chaque heure, chaque minute, en fonction de la conscience que tu y mets. C’est ton chemin d’être humain que d’utiliser à la fois ta conscience et ta capacité de faire des choix. 

Depuis combien de temps n’as-tu pas prié ?

Depuis combien de temps n’as-tu pas prié ? Cela peut te sembler anecdotique, et pourtant, si tu connaissais vraiment la puissance de la prière, tu ne le prendrais pas à la légère. La prière te permet d’accéder à tout ce qui te semble inaccessible de par toi-même. La prière est le relais divin de toutes tes demandes. Si tu ne le fais pas encore, je t’invite à te créer un espace de prière quotidien, exactement comme s’il s’agissait d’une nouvelle hygiène de vie. Car en réalité, c’est bien de cela dont il s’agit. Si tu veux faire de l’exercice, tu vas planifier une heure de sport par semaine. Si tu veux passer un concours, tu vas te ménager des plages horaires de révision. Si tu as des travaux à faire dans ton intérieur, tu vas prendre du temps pour cela. C’est la même chose ici. Si tu veux prendre soin de ta vie spirituelle, accorde-toi un temps de prière quotidien. Si tu fais cela en conscience, ta vie en sera transfigurée. 

Tous tes désirs sont légitimes puisqu’ils émanent de toi

Si tu cherches un refuge sûr, je suis là. N’aie pas peur de m’exprimer ton besoin de tendresse. Ne crains pas ce besoin de douceur, tout comme je t’invite à ne craindre aucun de tes désirs. Tous sont légitimes puisqu’ils émanent de toi. Il se peut que tu te sentes coupable de désirer autant de choses alors que toute une partie de l’humanité est privée des besoins les plus élémentaires. Mais sache que ce n’est pas en te privant de quoi que ce soit que les besoins de ceux qui manquent seront comblés. En revanche, si tu t’autorises vraiment à vivre ce que tu as envie de vivre et à posséder ce que tu as envie de posséder, alors tu devras mettre en œuvre tant de talents que le monde en sera forcément impacté. En acceptant de devenir une personne en évolution tu deviens une personne inspirante pour tous ceux qui t’entourent et même bien au-delà. En acceptant d’être qui tu es vraiment dans toutes tes dimensions et de l’exprimer pleinement, tu autorises aussi les autres à en faire autant.