Donne-toi de la douceur et de la tendresse

J’ai envie de t’inviter à placer la journée d’aujourd’hui sous le signe de la douceur et de la tendresse. Je t’ai déjà expliqué que pour résoudre un problème, changer de regard est le plus souvent la véritable solution. Je te propose donc aujourd’hui non pas de « faire quelque chose de particulier » pour recevoir de la douceur et de la tendresse mais simplement de regarder dans ta vie, d’observer autour de toi tout ce qui t’inspire de la douceur et de la tendresse. Ne cherche rien de métaphysique, prends simplement conscience de tout ce qui est doux et tendre dans ton quotidien. Tu verras qu’il y en à foison, et si tu ne t’en rends pas compte, c’est que tu n’y es pas suffisamment attentif. Si tu n’as pas conscience des choses, tu ne peux pas en faire l’expérience, tu as donc en permanence l’impression de manquer alors que pourtant tout est déjà là. La conscience est la clé de l’émerveillement.

L’esprit et la matière

Je sais que la vie sur Terre peut parfois sembler lourde à porter, le temps et l’espace pouvant sembler te ralentir. Et pourtant, tu verras que lorsque tu auras compris le fonctionnement du monde de la matière, lorsque tu auras accepté pleinement la dualité et ce qu’elle te permet, il en sera tout autrement pour toi. L’incarnation dans la matière est là pour te permettre de faire des expériences et de les vivre en conscience. Et la matière n’est pas synonyme de ralentissement comme tu peux parfois le croire. Lorsque tu es parfaitement aligné sur le plan divin, tout va très vite, et le temps et l’espace ne sont en aucun cas des obstacles à ta réalisation, bien au contraire. S’il y a des ralentissements dans la manifestation de tes désirs, ils ne sont dus qu’à des résistances de ta part : soit que ton projet n’est pas le bon pour toi, soit qu’il n’est pas clair, soit que ce n’est pas le bon moment pour toi, soit que tu as du mal à croire toi-même à ce que tu veux mettre en place. Crois-moi, lorsque ton idée suit le flux de la vie, sa manifestation est aussi rapide que l’éclair et les miracles se produisent. La fluidité est un bon indicateur de ton alignement ou de ton désalignement par rapport au plan divin.

femme-exception

Suivre le flux, c’est vivre avec Dieu

Je t’invite aujourd’hui à prendre le temps de considérer ce que l’on peut appeler le « flux de la vie », ou encore « l’énergie divine » ou même « le grand Tout ». Je dis prendre du temps car c’est bien de cela qu’il s’agit. Pour être certain de ne pas nager à contre-courant, il est impératif que tu saches si tu vas bien dans le sens de ce flux. Il te faut donc prendre le temps de l’observer, patiemment, tranquillement, attentivement, doucement, pour ensuite te glisser dedans en pleine conscience. Pour cela, tu peux choisir les moyens qui te parlent le plus : marcher dans la nature, regarder des œuvres d’art, observer des animaux, en résumé être à l’affût de ce qui est « vivant ». Prends le temps de capter la vie à sa source, elle te donnera les indications qui te manquent. Prends le temps de t’inspirer de la vie, afin de créer la tienne en harmonie avec le plan divin.

Choisir d’aimer

Tu l’as sans doute remarqué, tous mes messages tournent autour de la beauté, de l’harmonie, de l’amour et de la paix. Et du libre-arbitre dont tu disposes pour les mettre en œuvre ou pas dans ta vie. Je n’insisterai jamais assez sur la puissance que tu as entre les mains grâce à cette liberté extrême qui t’est donnée, de contribuer ou non au plan divin. Le plus difficile dans la destinée humaine, n’est pas de décider d’aimer, mais bien de renouveler cet engagement à chaque instant. C’est pour refaire ce vœu en conscience chaque jour que Dieu fait que tu es confronté à tout ce qui n’est pas beauté, harmonie, amour et paix. Pour que tu prennes contact avec ta puissance, pour que tu puisses adhérer en pleine conscience et de toutes tes forces à ce plan divin qui te propose ces valeurs et que tu en éprouves intimement, dans chacune de tes cellules, la justesse. Pour que tu puisses également te connecter à la puissance de la création, à l’instar du créateur dont tu es l’émanation, et faire l’expérience du divin. Chaque fois que tu décides de créer ta vie sur l’amour et que tu mets en œuvre cette décision, tu incarnes pleinement ta divinité. Assume cela, et tout te sera donné, au-delà même de tes espérances.

femme-exception

Etre soi-même est le seul moyen d’être aimé

Il n’y a que si tu es toi-même que tu peux être aimé pour qui tu es vraiment. Cela peut te sembler une évidence quand tu le lis et pourtant, tu sais à quel point il est difficile parfois de dire ce que l’on pense vraiment, ce que l’on ressent vraiment, et d’agir en conséquence, en se respectant totalement. Lorsque tu agis en ne montrant pas ton vrai visage, par peur de froisser l’autre, en réalité tu es malhonnête : tu fais croire à l’autre que tu l’aimes, que tu apprécies sa compagnie, que tu prends plaisir à être avec lui alors que c’est faux. Et ce faisant, tu ne lui permets pas d’avoir un véritable ami qui l’aime pour qui il est. Vois-tu à quel point tu fais du mal là où tu penses faire du bien ? En te mentant à toi-même et en mentant à l’autre, quelles que soient tes bonnes intentions, tu n’es jamais dans le juste, sache-le. Ce n’est que lorsque tu te respectes et que tu respectes suffisamment l’autre pour lui permettre de se libérer de la relation avec toi, l’autorisant ainsi à se créer de vraies amitiés sincères à la place, qu’alors tu es vraiment dans l’amour. Dans l’amour de toi. Dans l’amour de l’autre. L’amour, c’est la vérité. Pas la bonne intention.

Apprendre à s’aimer

Quelle est la partie de toi que tu aimes le plus ? Et quelle est la partie de toi que tu aimes le moins ? Je t’invite à aller regarder tranquillement cette partie, avec gentillesse, avec tendresse, avec bienveillance. Qu’a-t-elle d’important à te dire ? Peux-tu l’entendre ou est-ce trop difficile ? De quoi cette partie que tu aimes moins a-t-elle besoin ? Et si tu décidais d’écouter et de combler ce besoin que se passerait-il ?

La paix en toi crée la paix dans le monde

Ceci est un message d’apaisement. Prends un moment pour écouter la paix de mon cœur. Prends un moment pour installer la paix dans ton propre cœur. Même si cela n’est que pour quelques instants. En faisant cela, tu crées la paix en toi et tu crées la paix dans le monde. Lorsque tu fais cela, ne crains jamais d’être ridicule ou trop modeste : ne te considère pas comme une goutte d’eau dans l’océan, avec l’arrière-pensée que tu ce que fais n’est pas utile. Bien au contraire, chaque fois que tu installes la paix dans ton cœur, tu installes la paix dans le monde. Si ce message te parle, t’apaise et te fais du bien, tu peux en faire un rituel quotidien. Tu le sais sans doute, une parole peut changer la vie de quelqu’un. Sache qu’une pensée peut aussi changer la face du monde. En étant dans la confiance que la paix que tu installes en toi contribue à l’harmonie du monde, alors tu fais la paix avec toi-même à une profondeur dont tu ne te rends sans doute pas compte. Tu te réconcilies avec toutes les facettes de toi et cela est très puissant. Pour toi, comme pour ceux qui t’entourent, car tu agis sur eux comme un modèle. Alors aide-moi à installer la paix dans le monde, en faisant d’abord la paix avec toi-même. 

L’amour est un état de conscience

L’amour est un feu sacré qui brûle sur son passage tout ce qui ne lui ressemble pas. Je t’ai déjà parlé de cela il y a quelques jours. Ô comme j’aimerais que tu saches à quel point cela est vrai. Ô comme j’aimerais que tu fasses l’expérience de l’amour comme état de conscience. Demander à l’amour d’imprégner chaque seconde de ta vie, voilà la plus douce et la plus puissante des prières. Puisses-tu entendre ceci et en faire quelque chose. Voilà le vœu le plus cher d’une messagère de l’amour sur Terre. Vivre en Dieu, être la servante du Seigneur, ce sont peut-être des mots qui tu as entendus mais qui n’avaient pas de sens pour toi. En réalité, cela ne veut rien dire d’autre que vivre en amour. Tu peux faire de ta vie un acte d’amour. Cela est à ta portée, je te l’assure.

Il y a toujours une solution

Il y a une solution, même si tu ne la vois pas encore pour le moment. Exactement comme la plante antidote pousse à proximité immédiate de la plante toxique, pour chacun de tes problèmes il existe une solution. Et la première est très simple, elle ne demande rien d’autre que de changer de regard. Il s’agit de cesser de considérer ton problème comme un problème, mais de le voir plutôt comme une occasion de grandir, une occasion de prendre conscience de quelque chose que tu ne voyais pas avant, une occasion de guérir une blessure du passé et de la laisser derrière toi, une occasion de te réaligner sur le plan divin. Une fois cela considéré, tu verras que plus de 90% des problèmes disparaissent. Et si les difficultés persistent, c’est qu’il te faut appeler à toi la solution, exactement comme tu chercherais l’antidote si tu t’étais empoisonné. Je te le rappelle, la solution existe obligatoirement puisque ton problème est apparu. Et pour faire venir à toi la solution, tu dois encore une fois ne plus raisonner en termes de problème, mais en termes de solution. Et elle interviendra sans tarder, je te le garantis. Tu peux aussi me la demander sous forme de prière.

Tes choix t’appartiennent

Tu reçois parfois des « tests de la vie » pour réaffirmer les choix qui sont importants pour toi. Lorsque tu choisis une destination, il est important de sentir à quel point celle-ci est juste pour toi. C’est la raison pour laquelle tu as peut-être l’impression de recevoir des messages contradictoires. Tu décides quelque chose qui te semble juste et pourtant les portes restent fermées. C’est le moment alors d’aller voir en toi si tu as vraiment bien pris ta décision et quelle valeur tu accordes à ton choix. As-tu fait ce choix comme on saisit une opportunité ou bien as-tu fait ce choix parce qu’il reflète parfaitement qui tu es, parce qu’il exprime pleinement ta personnalité, parce qu’il te correspond entièrement ? Lorsque notre foi s’appuie plus sur un coup de tête que sur un choix mûrement réfléchi et assumé et qui continuera de l’être quoi qu’il puisse se passer, alors il arrive que la mer gronde et fasse tanguer ton bateau, histoire de vérifier si ton cap a suffisamment de valeur à tes yeux pour que tu le maintiennes malgré la tempête. A toi alors de réaffirmer ce en quoi tu crois vraiment. Lorsque c’est fait, tu verras que le soleil ne tarde pas à revenir.