Dieu accorde à ses enfants les désirs de leur coeur

Suite au message d’hier, tu te demandes peut-être comment chérir tes désirs comme des amis précieux. Je t’invite tout d’abord à clarifier non seulement ce que tu veux vraiment, qui est déjà une bonne base, mais surtout à définir ce que l’on pourrait appeler « les désirs de ton cœur ». Ce sont les désirs dont la réalisation t’apporte un réel épanouissement, profond et surtout durable. D’un côté, attention à tout ce qui n’est que plaisir éphémère qui ne donne pas vraiment de sens à ta vie, ou encore aux possessions qui visent surtout à donner une bonne image de toi. De l’autre côté, attention à ne pas te ratatiner, à réduire tes désirs parce que tu ne te sens pas légitime avec ces désirs ou bien parce tu ne vois pas comment ils pourraient bien se manifester. Plus tu te connaîtras, plus tu t’écouteras, plus tu sauras naviguer entre ces deux écueils. Une fois ce tri effectué, pense à tous tes désirs le plus souvent possible, avec une pensée d’amour au cœur. Ne pense pas au manque que le fait de ne pas les avoir réalisés peut t’occasionner. Pense à eux comme s’ils faisaient déjà partie de ta vie, avec gratitude, avec bonheur. C’est d’ailleurs là un bon moyen de se rendre compte s’il s’agit de véritable désir du cœur ou non : rien que les ressentir te rend heureux.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.