Faire deux fois moins, c’est être deux fois mieux

Tu n’as pas besoin de forcer pour ouvrir ton cœur. Tu as simplement besoin de te laisser respirer. Tu as simplement besoin d’être à l’écoute. Il n’y a rien à faire pour vivre dans l’ouverture du cœur. C’est peut-être pour cela que tu trouves cet apprentissage difficile. Parce qu’il te faut sortir de tes habitudes qui sont de l’ordre de l’action pour simplement être à l’écoute de ce qui est. Tu as peut-être déjà entendu dire que si nous avons deux oreilles et une seule bouche, c’est qu’il est recommandé d’écouter deux fois plus que de parler. Cela t’évite de couper la parole. Cela t’évite de prononcer des paroles inappropriées. Cela te permet aussi de laisser ce que dit l’autre résonner en toi et voir de quelle manière tu es concerné, plutôt que chercher à imposer ton point de vue. Procède avec l’action de la même manière : chercher à faire deux fois moins, pour privilégier des moments d’écoute, de respiration, des moments où tu ne veux rien, tu ne cherches rien, tu es simplement là, vivante, dans le moment présent, dans la vie à l’état pur.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.