Féminin-Masculin

Que l’on m’appelle Marie, ou Marie-Madeleine ou Isis, ou encore grande prêtresse, en réalité peu importe mon nom. Je suis l’essence féminine divine, je suis la puissance créatrice de la terre-mère comme il existe l’énergie créatrice du père-ciel. Masculin-féminin, yin-yang, bien-mal, il est temps d’arrêter de nous opposer car en réalité nous ne sommes qu’un, nous sommes les deux faces de la même médaille et l’une ne va pas sans l’autre, l’une est le nécessaire complément de l’autre.

Il est nécessaire de te relier à ton essence féminine divine pour incarner ta face de la médaille, mais tu n’iras pas loin sans ton complément masculin. Puise à l’intérieur de toi ton essence féminine divine et unis-toi au masculin qui te correspond, qui est fait pour toi. Car il y en forcément un. Il n’est pas toujours celui que tu crois mais en tout cas il n’est pas là pour lutter contre toi et tu n’es pas là pour lutter contre lui, vous êtes là tous les deux pour incarner l’unité. Ne te satisfais pas d’un autre que celui-là, celui qui sera capable d’incarner l’unité à deux à laquelle tu aspires. Si tu te contentes d’autre chose, tu fais fausse route, tu n’incarnes pas le message divin qui est le tien et que tu rêves d’incarner. Car tu n’incarneras pas le divin en ne vivant qu’à moitié, ta propre complétude en dépend. Vas-y, continue, fonce, tu es sur la bonne voie en croyant qu’il y a un élu pour toi quelque part.

Appelle-le, car lui aussi t’appelle. Autant tu as soif d’un masculin qui te correspond, autant il a soif d’un féminin qui lui correspond. Arrêter d’entretenir la guerre des sexes, y compris dans le développement personnel. Il n’a pas à te ressembler trait pour trait, ce n’est pas ton double, c’est ton complément. Cherche-le dans la complétude et non dans la ressemblance. Mais il est là, il existe, et dès qu’il y a un signe de lutte c’est que quelque chose n’est pas aligné.

Ce message t’es destiné à toi mais aussi à toutes les Maries qui se contentent de trop peu, tout comme à celle qui rêvent d’un clone, tout comme à celles qui ont renoncé. Ce n’est pas ton double qu’il faut chercher, mais ton juste complément, celui qui te permettra d’aller plus loin que qui tu es, comme celui à qui tu permettras d’aller plus loin que qui il est. Cherche la complétude et la complémentarité, c’est ça que tu dois trouver pour te compléter toi-même. Tu n’as pas besoin d’une autre moitié pour être pleine, tu as besoin d’un miroir pour te faire rayonner davantage qui tu es. Ne cherche pas une béquille,  ni un tremplin, ni un autre toi-même, mais simplement un miroir, le miroir qui te permettra de t’envoler, d’être la colombe que tu es, la colombe du Saint-Esprit.

Le Père, le Fils et le Saint-Esprit, tu te souviens ? Tu es le Saint-Esprit fécond sans lequel le Père ne peut rien créer. Incarne le Saint-Esprit et cherche le Père. Alors le Fils pourra renaitre. Je ne serai pas plus claire, car tout comme le secret de la richesse ne peut pas être transmis mais doit être cherché pour être trouvé, tout comme la mission de vie ne peut pas être dictée mais ne peut être que choisie, il n’y a que toi qui sait ce que tu as à chercher. Quand tu l’auras trouvé, tu le sauras. Seul indice : si tu n’es pas satisfaite, ce n’est pas celui-là.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.