S’ancrer est aussi important que s’élever

Je voudrais te proposer aujourd’hui de prendre un moment d’ancrage. Un moment tout simple, pour être, juste de toi à toi. Ferme les yeux. Prends une grande respiration. Mets-toi à l’écoute de ta respiration et des mouvements de ta cage thoracique, quelques instants. Comment te sens-tu ? Accueille simplement ce qui est là. Je t’invite maintenant à ressentir de l’amour pour chacune des parties de ton corps, et dans chacune de ton corps. Si une douleur se manifeste dans un membre, ne cherche pas à l’évacuer, accepte simplement qu’elle soit là, sans vouloir ni la comprendre ni la refouler. Si une émotion particulière monte, tu peux aussi l’accueillir simplement, sans chercher ni à l’amplifier ni à la réduire. Elle est là et c’est très bien. Si quoi que ce soit se passe, un souvenir, un éclair de génie, une larme, une image, une impression, une sensation, une idée, arrive, souhaite-lui la bienvenue et dis merci. Quand tu sens que c’est le bon moment pour toi pour clôturer ce moment, reviens dans ta respiration et place ta conscience dans le moment présent puis reviens à toi. Note sur une feuille de papier tout ce qui est venu et fais-en ce qui est approprié.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.