Flammes

Toutes les femmes du monde

En entrant en contact avec l’esprit de Marie ce matin, je lui ai demandé quel message je pouvais faire passer ce matin pour lui rendre grâce, pour diffuser son message.
Voici sa réponse.

Ce n’est pas à moi qu’il faut rendre grâce mais à toutes les femmes de par le monde. Vous avez tendance à admirer des femmes comme mère Teresa ou Amma, que vous jugez plus spirituelles ou plus aimantes ou accomplissant davantage. Mais en réalité  il n’y a pas de grande dame ou de petite dame car chacune est admirable de la même manière.

Chaque femme a relevé le défi de l’incarnation : à ce titre, chacune d’entre vous doit être remerciée, doit être louée autant et aussi bien que celles pour qui vous ressentez spontanément de l’admiration. Car chacune fait ce qu’elle peut pour relever le mieux possible ce défi de l’incarnation, chacune fait de son mieux pour accueillir la vie, chacune fait de son mieux pour vivre, avec son histoire, avec son vécu, selon l’endroit où elle été née.

A chacune d’entre elles il doit être rendu grâce comme la plus merveilleuse des femmes, la plus merveilleuse des mères, la plus merveilleuse des épouses, la plus merveilleuse des soeurs, la plus merveilleuse des filles, la plus merveilleuses des amies. Chacune donne le meilleur d’elle-même dans son quotidien à chaque instant : soyez-en assurés. Qu’elle aille au puits chercher l’eau ou qu’elle donne des ordres bancaires sur une place boursière, qu’elle donne le sein à son enfant ou qu’elle dirige une grande compagnie, ou encore qu’elle viole les lois humaines et morales qui semblent les plus élémentaire à vos yeux : tout cela est à louer, à tout cela vous pouvez rendre grâce. Car chacune ne fait qu’expérimenter la vie du mieux qu’elle peut et la vie ne connait ni bien ni mal, ni jugement de valeur, ni échelle de valeur. Elle est à la vie à l’oeuvre.

Puissiez-vous vous émerveiller de cette vie à l’oeuvre au lieu de séparer, diviser, juger, noter. Alors cet esprit de sonorité auquel vous aspirez tant vous appartiendra pour toujours, habitera votre coeur véritablement et rien de ne pourra jamais vous l’en déloger. Cherchez à voir la vie dans sa plus simple expression dans chaque geste de vos soeurs, en chacune des femmes de ce monde. Juste la vie. Pas la beauté de la vie, ni la magie de la vie, ni l’émerveillement de la vie car tout cela sont aussi des qualificatifs qui jugent. Juste la vie, sans qualificatif derrière.

La vie.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.